À découvrir aux alentours

Paysages sauvages, espaces culturels ou routes touristiques chacun pourra découvrir notre belle région comme il le veut. N’oubliez pas que nous sommes à votre disposition pour vous aider à préparer vos excursions et vous permettre de profiter pleinement de vos sorties.

La Réserve Naturelle Géologique
de Haute-Provence

La plus grande d’Europe

Créée en 1984 par décret, la réserve géologique de Haute-Provence s’étend sur un territoire de 200 000 hectares entre les Alpes de Haute-Provence et le Var. 

Elle concerne la nappe de charriage de Digne, l’arc plissé de Castellane, le bassin de Digne-Valensole et des chaînons provençaux varois. Elle protège et valorise des sites géologiques, des fossiles en place, des paysages aux couches plissées et fracturées. (lire la suite de l’article)

La protection s’appuie sur deux échelles de limites. D’une part un ensemble de 18 sites géologiques sur lesquels l’extraction et le ramassage de toute forme fossile sont interdits. 

D’autre part une vaste zone de protection étendue sur 59 communes où l’extraction des fossiles est interdite et le ramassage des formes naturellement dégagées est toléré, s’il est pratiqué en quantité limitée. Parmi les géotopes mis en valeur, on peut citer la dalle à ammonites des Isnards à Digne, les sites fossilifères à ichtyosaures de La Robine ou le site à siréniens du ravin de Tabori à Taulanne.

Sisteron & la vallée de la Durance

Sisteron, perle de la Haute Provence

« Ici finit un pays, un autre commence ! »

« Sisteron, perle de la Haute Provence » est un passage obligé et une halte privilégiée entre la haute montagne et la mer.

Trait d’union entre Provence et Dauphiné, la Durance, impétueuse rivière, perce courageusement « la clue majestueuse » du rocher de la Baume présentant des strates verticales de calcaire, réputées dans le monde entier et considérées par les géologues comme une véritable curiosité, pour venir baigner inlassablement les remparts de la vieille ville.

La ville offre un dédale d’escaliers et de petites rues voûtées baptisées « andrônes », suivant naturellement son étagement si pittoresque, pour atteindre l’altière Citadelle, dont Henry IV se plaisait à dire qu’elle était « la plus puissante place-forte de son royaume ».

Fleuron du patrimoine architectural, la Citadelle (M.H.) se compose d’un vaste ensemble d’ouvrages militaires d’époques diverses. Servant d’écrin au théâtre de verdure, elle accueille chaque été une prestigieuse manifestation culturelle, les « Nuits de la Citadelle », le premier et plus vieux festival de Provence qui fût créé par Marcel Provence en 1928. Musique, théâtre, danse viennent comme autant de grâces enchanter ses murailles. Murailles qui se laissent deviner par la présence séculaire de leurs tours, sauvegardées par la visite de Prosper Mérimée, et seuls restes de l’enceinte urbaine édifiée vers 1370.

Non loin de la Tour de la Médisance, la Cathédrale Notre Dame et Saint Thyrse (XIIème siècle, classée monument historique) édifice majeur de l’Art Roman Provençal, déploie sa solennelle présence.

Dignes les Bains & les 3 vallées

Sisteron, perle de la Haute Provence

Chef-lieu du département des Alpes-de-Haute-Provence, étape sur la route Napoléon, station thermale et climatique, et capitale de la lavande, la ville de Digne-les-Bains cumule les atouts ! Son centre historique, dominé par la butte de la cathédrale Saint-Jérôme, présente un caractère pittoresque, avec ses rues piétonnes et sa montée Saint-Charles. À cette promenade, s’ajoute la découverte de l’incontournable musée Gassendi.

Installé dans un ancien hospice datant du XVIe siècle, cet espace, dédié à l’histoire locale, à l’art et à la science, abrite des collections de peinture des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, des oeuvres d’art contemporain, ainsi que des animaux naturalisés et des instruments de physique et d’optique.

À visiter également, le jardin botanique des Cordeliers, aménagé dans l’enceinte de l’ancien couvent des Cordeliers. Propice à la flânerie, ce jardin médiéval réunit plantes aromatiques, légumes anciens et arbres fruitiers.

les Thermes
de Digne-les-Bains

Spécialisés dans le traitement des voies respiratoires et de la rhumatologie, les Thermes de Digne-les-Bains, situés au nord de la ville, proposent, outre les cures thermales, des séjours de remise en forme et des soins bien-être. Avis aux amateurs de détente !

Corso
de la Lavande

Côté festivités, Digne-les-Bains accueille chaque année, début août, le Corso de la Lavande, une fête de cinq jours dédiée à la célèbre fleur provençale, avec défilés de chars fleuris, marché de producteurs, spectacles, concerts, bals et feux d’artifices.

Au Sud

La Vallée de l’Asse
Dans cette partie provençale du Pays Dignois, la lavande et l’olivier sont très présents. Les amateurs de randonnées pédestres pourront partir à la découverte du cadre sauvage et luxuriant des gorges de Trévans ou, au départ de Majastres, du massif du Chiran (1 905 m).

À l’Ouest

Les Vallées des Duyes & Bléone
Les Vallées des Duyes et Bléone forment la partie la plus agricole du Pays Dignois. Ici, culture et distillation de lavande fine et lavandin perpétuent nos traditions autour de l’emblème de la Haute-Provence.

Au Nord-Est

La Haute-Bléone et le Bès
La vallée de la Haute-Bléone est le territoire le plus montagneux du Pays Dignois. Ici, les activités de pleine nature sont nombreuses : randonnées pédestres, VTT, Via Ferrata, escalade, canyoning…

Le massif de l’Estrop, culminant à près de 3.000 m, offre aux randonneurs des paysages spectaculaires et une halte bien méritée : le refuge de l’Estrop.

Le massif de l’Estrop,
culminant à près de 3,000 m, offre aux randonneurs des paysages spectaculaires et une halte bien méritée :
le refuge de l’Estrop.